Marylou_edited.jpg
K_Reel_pic.jpg
Bashir Jiwani photo - suit.JPG
01 AR Headshot.jpeg
Daniel Buchman.jpg
Screen Shot 2020-07-14 at 9.07.10 AM.png
Screen Shot 2020-07-14 at 12.26.44 PM.png
MeghanChevalier.jpg
Moji Adurogbangba.jpg
Administratrice de la SCB : Marylou Scott-Smith

canadianbioethicssociety@gmail.com

Marylou Scott-Smith occupe le poste d’administratrice pour la Société canadienne de bioéthique et appuie le Conseil exécutif en s’employant à renforcer leurs capacités organisationnelles.   

Conseil d’administration
 
Président : Kevin Reel 

Kevin Reel est un éthicien de haut rang à la Health Ethics Alliance au Sunnybrook Health Sciences Centre.  Il agit à titre d’ergothérapeute agréé et de professeur adjoint au Département de sciences du travail et d’ergothérapie de l’Université de Toronto et au Dalla Lana School of Public Health.  Il est le Directeur de cours pour la maîtrise en sciences de la santé en bioéthique au Joint Centre for bioethics et membre de la Faculté auprès du Global Institute for Psychosocial Palliative and End-of-Life Care.  Kevin assure également la présidence du Conseil d’administration de l’Association canadienne des éthiciens en soins de santé (ACESS).  Ses domaines de recherche portent sur les soins de santé en fin de vie, la sexualité humaine et l’expression de la sexualité et l’évaluation de la capacité de prise de décision.  En temps libre, il aime utiliser les outils électriques et les appareils de cuisine – en principe à des fins séparées.    

Président désigné : Bashir Jiwani

Bashir Jiwani, Ph. D, est Directeur exécutif, Éthique et Diversité, à la Fraser Health Authority, qui représente l’une des plus vastes populations régionales diversifiées au Canada.  M. Jiwani dirige une équipe qui fournit une aide aux décisions relativement aux soins donnés aux patients et au niveau du système, renforce les capacités en ce qui concerne la façon de faire face à des situations complexes et problématiques sur le plan éthique, plus spécifiquement dans un contexte de diversité, et il permet l’accès aux ressources linguistiques et établit des partenariats visant à mieux comprendre et collaborer avec divers groupes communautaires.  L’objectif de l’équipe est d’offrir un soutien aux patients, aux fournisseurs de soins et au public, afin d’aider à améliorer leur qualité de vie et de vivre avec plus d’intégrité grâce à leur engagement envers le système des soins de santé.  Les analyses systématiques de politiques constituent une importante priorité pour le travail de Bashir.  Plus récemment, ses priorités se sont concentrées sur l’allocation de ressources financières visant à soutenir l’intervention face à la COVID, à établir des structures de prises de décisions et des processus concernant les médicaments onéreux pour le traitement de maladies rares et à créer une culture inclusive en matière d’égalité des sexes.  Bashir siège actuellement au Drug Benefit Council en C.B., au Expensive Drugs for Rare Diseases Committee pour la C.B., au Core Team for the Aga Khan University Thinking Group on Ethics, Stem Cell Science et au Regenerative Medicine Network.  Il agit également à titre de consultant pour l’Ismaili Tariqah and Religious Education Board (ITREB), au Canada.  Bashir est le Président désigné auprès de la Société canadienne de bioéthique.  Ses publications comprennent Clinical Ethics Consultation : A Practical Guide (Springer, 2017), Good Organizational Decisions : Ethics Decision-Making Toolkit for Leaders and Policy Makers (Springer, 2020) et How to Eliminate Racism in Health Care:  Building Diversity Competency in a Regional Health Authority in Canada » (American Journal of Bioethics, 2021).  Bashir a obtenu son B.A. en philosophie de l’Université McGill, sa M.A. en philosophie de l’UCB, avec une spécialité en bioéthique et son doctorat ès science en santé publique, de l’Université de l’Alberta.  De plus amples renseignements sur Bashir et son œuvre peuvent être consultés à incorporatingethics.ca.

 
Trésorier : Aaron Roberts
Aaron Roberts est un candidat au programme de Ph. D en éthique appliquée de l’Université McMaster et Assistant de recherche à la maîtrise à l’Institute on Ethics & Policy for Innovation (IEPI).  Aaron siège également au McMaster Research Ethics Board (MREB).  Les grands axes de sa recherche comprennent les questions éthiques, sociales et culturelles, relatives aux applications de technologies génétiques concernant les maringoins, pour l’élimination de la malaria.  De plus, il est intéressé aux questions d’éthique en lien au développement et à la mise en œuvre des techniques liées à l’intelligence artificielle (IA).  À l’IEPI, il assiste le Directeur et autres membres de l’équipe, au développement de délivrables de projets spécifiques, en procurant un soutien à la recherche, une analyse critique et une synthèse de très haute qualité concernant une large gamme de sujets liés aux questions d’éthique portant sur la recherche en santé mondiale et en développement.  Auparavant, il a occupé différents postes pour l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario, y compris au sein de leurs équipes d’enquêtes et de résolutions.  Aaron est titulaire d’un B.A. et d’une M.A., spécialisation philosophie, de L’Université Wilfrid-Laurier.  Il est le récipiendaire de plusieurs prix pour sa participation communautaire et son excellence académique.  Lorsqu’il n’est pas immergé dans le monde académique et d’éthique professionnelle, Aaron pratique les randonnées pédestres, la bicyclette, le canotage, la lecture d’œuvres de fiction et aime bien regarder les films de science-fiction. 

Chargé de liaison pour les conférences : Daniel Buchman
Daniel Buchman est un bioéthicien et chercheur indépendant pour le Centre for Addiction and Mental Health.  Il est également professeur adjoint au Dalla Lana School of Public Health de l’Université de Toronto, un membre du Centre conjoint de bioéthique de l’Université de Toronto et un chercheur affilié au Krembil Research Institute du Réseau universitaire de santé.  Les grands axes de sa recherche comprennent les questions d’éthique en lien avec la santé mentale, la toxicomanie et les douleurs chroniques et il s’intéresse depuis longtemps aux approches empiriques à l’égard de la bioéthique.  Ses intérêts de recherche actuels portent sur l’éthique, en lien avec l’apprentissage machine et les mégadonnées en santé mentale et la neuroéthique ainsi que les soins de santé mentale à l’aide de drogues psychédéliques.  Il a publié divers écrits concernant la bioéthique et en 2018 et il a co-édité le volume Pain Neuroethics and Bioethics.

Agent des communications : Claudia Barned

Claudia Barned (Ph. D, M. Sc) est bioéthicienne au sein de l’équipe du Réseau universitaire de la santé.  Elle a complété son fellowship en éthique clinique et organisationnelle au Centre for Clinical Ethics – Unity Health Toronto (une extension du St. Michael’s Hospital, St. Joseph’s Health Centre and Providence Health Care) avec des stages au Réseau universitaire de la santé.  Auparavant, elle effectuait de la recherche postdoctorale au Pragmatic Health Ethics Research Unit (PHERU) à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) où sa recherche explorait les aspects volontaires des prises de décisions, dans un contexte de toxicomanie.  À titre de membre associée du PHERU, elle est impliquée activement dans la recherche et la diffusion des résultats.  Claudia a obtenu son Ph D en psychologie sociale appliquée de l’Université de Guelph en 2017.  Pendant ses années doctorales, elle s’est concentrée sur deux sujets : 1) les constructions culturelles en lien avec la santé et la beauté, 2) les conséquences éthiques, légales et sociales d’impliquer les enfants souffrant de maladies inflammatoires intestinales dans la recherche biomédicale à long terme.  Actuellement, sa recherche se concentre sur l’intersectionnalité et l’éthique en soins de santé, avec un accent sur la justice relative à la race et au sexe en soins de santé.  Ceci met principalement l’accent sur l’importance de l’incorporation de l’intersectionnalité comme pratique dans les consultations en éthique de soins de santé.  Son travail adopte une approche de décolonisation envers les enquêtes et se concentre sur des thèmes fondamentaux, comme l’équité, la justice sociale et la sensibilisation, mettant un accent spécial sur la race et les relations raciales. 

Agente adjoint des communications : Amanda Porterr
Amanda Porter est professeure adjointe et éthicienne en soins de santé au département de bioéthique de l’Université de Dalhousie, où elle offre un soutien au niveau de l’éthique clinique et organisationnelle à la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse et à l’IWK.  Son travail collaboratif vise à renforcer les capacités et les opportunités en ce qui concerne le traitement judicieux des situations présentant des défis à l’égard de l’éthique et qui surgissent quotidiennement dans la pratique et au niveau des prises de décisions.  Elle détient une M.A. et un Ph D en philosophie de l’Université Western.    
Agente des médias sociaux : Meghan Chevalier

Meghan Chevalier is a second year MD candidate at the Schulich School of Medicine at Western University.  She previously completed a Bachelor of Music in Vocal Performance at Western University. During her undergraduate degree, she co-founded Bioethics @ Western, a Bioethics interest and discussion group.  Meghan is interested in health advocacy for vulnerable populations.  She volunteers with Chatham-Kent Hospice and is an executive member of the Indigenous Health Advocacy Group at the Schulich School of Medicine. Meghan is interested in Developmental Paediatrics and is a leader of the Teddy Bear Hospital Project at Schulich.  

Agente des collectes de fonds : Tristana Martin Rubio

Tristana Martin Rubio est une candidate au programme de Ph. D à l’Université Duquesne, à Pittsburgh, en Pennsylvanie, est diplômée du Centre de bioéthique de l’Université Yale et est éthicienne à l’Université Concordia.  En termes généraux, ses recherches portent sur l’expérience du vieillissement à l’intersection de la personnification, du temps, de la culture et de la société.  Auparavant, elle a travaillé à l’Institut de recherche clinique de Montréal, au Québec et a été membre du conseil d’éthique au Centre médical de l’Université de Pittsburg. 

Agent de la diversité : Moji Adurogbangba

Moji œuvre actuellement à titre d’éthicienne en niveaux de systèmes pour l’autorité sanitaire à Fraser, en Colombie Britannique.  Elle fait la promotion de l’éthique et propose des prises de décision éthique par l’entremise de processus de consultation et du développement et de l’examen des orientations des politiques et des stratégies.  Moji a reçu une formation en dentisterie pour ensuite travailler comme dentiste, avant d’obtenir une maîtrise en santé publique au Nigeria et une maîtrise ès arts en bioéthique de l’Université Case Western Reserve à Cleveland, en Ohio, aux États-Unis.  Elle a obtenu un titre de membre associé en éthique clinique au Joint Centre for Biothics de l’Université de Toronto.  Elle a travaillé à titre d’éthicienne clinique pendant dix ans au sein de deux établissements en Ontario, avant de s’installer en Colombie Britannique. 

 

Sa passion pour la justice sociale ainsi que l’excellence en santé publique et en éthique clinique et organisationnelle constituent toutes les facettes de son travail.  Ses domaines d’intérêt comprennent l’exploration de l’éthique relativement à la priorisation de ressources de soins de santé rares et à l’identification et au traitement des questions éthiques au niveau des décisions organisationnelles concernant les patients, les fournisseurs de soins de santé et la communauté. 

Agente responsable des adhésions : Victoria Seavilleklein

Victoria Seavilleklein est membre des services d’éthique clinique de l’Alberta Health Services (AHS) et est éthicienne clinique pour la partie centrale de la province.  Elle détient un Ph. D en philosophie (spécialité bioéthique) de l’Université de Dalhousie, une M.A. en philosophie de l’Université de Calgary et un baccalauréat en philosophie de l’Université de Victoria.  Elle a complété un fellowship postdoctoral en éthique clinique et organisationnelle du Centre conjoint de bioéthique de l’Université de Toronto et un fellowship doctoral en éthique de la recherche en santé et des politiques dans un programme de formation stratégique de l’Institut de recherche en santé du Canada (IRSC), détenus conjointement par l’Université de Dalhousie et l’Université de la Colombie Britannique.  Elle est chargé d’enseignement clinique au John Dossetor Health Ethics Centre de l’Université de l’Alberta et est conférencière régulière au Collège Red Deer. Ses rôles comprennent la consultation, l’enseignement, l’examen des politiques et le soutien en éthique ainsi que le soutien aux initiatives organisationnelles.  Elle se penche particulièrement sur les questions de justice sociale.  

Agent aux nouvelles initiatives : Katherine Duthie

Katherine Duthie est membre du Clinical Ethics Service et est éthicienne clinique à l’Hôpital Royal Alexandra d’Edmonton.  Sa formation académique comprend un baccalauréat ès sciences en biologie (mineure en philosophie), une M.A. en philosophie et un Ph. D en santé publique se concentrant sur les intersections entre l’éthique clinique et l’éthique organisationnelle.  Elle a fait sa résidence en éthique clinique à l’Hôpital Royal Alexandra.  En plus de son rôle au AHS, Katherine agit à titre d’éthicienne en consultation pour l’autorité sanitaire Fraser et l’organisme canadien pour les médicaments et les technologies de la santé.  Elle est également membre du Conseil de recherche sur l’éthique en santé de l’Alberta, relativement à l’éthique en matière de santé concernant la lutte contre le cancer et est professeure clinique adjointe au John Dossetor Health Ethics Centre, de l’Université de l’Alberta.  Ses recherches et ses intérêts professionnels comprennent la réduction des préjudices, les méthodes de prises de décision fondées sur les valeurs et l’évaluation des technologies de la santé.       

Agente aux partenariats et relations communautaires :  Catherine Fullarton

Catherine Fullarton est un fellow de la faculté de l’Université King’s College à Halifax, en Nouvelle-Écosse et est candidate au programme de Ph. D en philosophie, à l’Emoril University à Atlanta, USA.  Elle détient une maîtrise en philosophie de l’Université Ryerson à Toronto, en Ontario, où elle a principalement travaillé sur la phénoménologie et la personnification.  Ses recherches actuelles se concentrent sur la phénoménologie, l’éthique de la vertu aristotélicienne et l’éthique en soins de santé, visant à proposer un modèle de vertu empathique, avec accent spécifique sur le rôle de l’empathie en relations patient-médecin. .

Étudiant de cycle supérieur, à titre particulier : Jameson Dundas

Jameson est étudiant de cycle supérieur à l’Université de Calgary, en science cardiovasculaire.  Ses recherches se concentrent sur l’interaction entre le système immunitaire et le cœur et la façon dont l’inflammation peut aider la guérison, suite à une attaque cardiaque.  Les intérêts de Jameson, en ce qui concerne la bioéthique, se concentrent sur l’éthique de la recherche, plus particulièrement l’autonomie du patient et son consentement.  Jameson a obtenu son baccalauréat de sciences de la santé de l’Université de Calgary en 2020.  Il s’est joint à la SCB à titre de représentant universitaire auprès de l’Université de Calgary, à l’automne de 2020 et est bien enthousiasme à l’idée de continuer à représenter les intérêts des étudiants à titre d’étudiant de cycle supérieur, à titre particulier. 

Étudiante de premier cycle, à titre particulier : Amanda Cha

Amanda est étudiante de première année pour un baccalauréat en droit, à l’université de Calgary.  Elle a auparavant obtenu un diplôme combiné de baccalauréat ès arts & de baccalauréat ès sciences en 2021.  Ses intérêts se concentrent sur les intersections de la loi et de la bioéthique, plus spécifiquement en ce qui concerne l’assistance médicale au niveau des personnes en fin de vie.  2021-2022 est son troisième et dernier mandat à titre d’étudiante de premier cycle, à titre particulier. Elle est très enthousiasmée de travailler avec l’étudiant de cycle supérieur, à titre particulier et le représentant universitaire, afin de créer des évènements et d’offrir des services à la population étudiante.